Recherche avancée

Partager
Alternative content for the map
Alternative content for the legend
DORDOGNE LE DEPARTEMENT

DORDOGNE LE DEPARTEMENT

Archiviste en charge des archives electroniques

Dpt / Région : 24

Contrat : CDI

Expérience : NC

Niveau d´étude : Licence / Bac +3

Permis demandé : Permis NC

Salaire : NC

Niveau de qualification : NC

LE DEPARTEMENT DE LA DORDOGNE

RECRUTE

PAR VOIE STATUTAIRE (MUTATION, DETACHEMENT, INSCRIPTION SUR LISTE

D’APTITUDE) OU PAR VOIE CONTRACTUELLE
UN(E) ARCHIVISTE EN CHARGE DES ARCHIVES ELECTRONIQUES
A LA DIRECTION GENERALE ADJOINTE DE LA CULTURE, DE L’EDUCATION ET
DES SPORTS – (DGA CES) – ARCHIVES DEPARTEMENTALES

CADRE D’EMPLOI D’ASSISTANT(E) DE CONSERVATION DU PATRIMOINE ET DES

BIBLIOTHEQUES CATEGORIE B

Le Conseil départemental de la Dordogne (2 400 agents) est engagé depuis 2008 dans un
vaste projet de dématérialisation et d’archivage électronique (projet OPADE). Ce projet est piloté par
la Direction des Archives départementales et la Direction des systèmes d’information et du
numérique. Il comporte plusieurs volets dont la dématérialisation des processus de toute la
collectivité (lorsqu’ils ne sont pas déjà couverts par un logiciel métier), la gestion documentaire et
l’archivage intermédiaire et définitif. Ainsi, une numérisation des courriers entrants, une gestion
électronique des dossiers et un parapheur électronique ont été mis en œuvre. Le système
d’archivage électronique (SAE) As@lae a également été acquis et paramétré. Il reste à mettre en
production le SAE et à archiver les flux d’archives définitives issus de la GED transverse et des
applications métiers (délibérations…).
Le Conseil départemental de la Dordogne réfléchit également à la mise en œuvre d’une
solution d’archivage électronique à destination des collectivités territoriales (communes…) dans le
cadre d’un projet mutualisé.
Missions
Au sein de la direction des Archives départementales (31 agents) et en liaison fonctionnelle
avec la cheffe de projet « Dématérialisation et archivage électronique », l’archiviste chargé(e) des
archives électroniques doit :
Gérer fonctionnellement le système d’archivage électronique As@lae
o Expérimenter différents scénarios d’archivage en archivant des flux en test
o Mettre en place des procédures et organiser le transfert d’archives électroniques
o S’assurer de la qualité des métadonnées et de la bonne conservation des données
dans le SAE
o Assurer la veille technologique et réglementaire dans le domaine de l’archivage
électronique

Traiter les archives électroniques
o Prendre en charge la collecte des archives électroniques (publiques et privées) en
lien avec le SIA Arkhéïa (registre des entrées)
o Collecter les archives électroniques définitives des services départementaux
conservées dans la GED (projet OPADE) ou bien issues de logiciels, applications
métier, serveurs…
o Instruire les demandes d’élimination réglementaire de documents ou données
numériques
o Classer et décrire les archives électroniques collectées
o Instruire les demandes de communication des services
o Mettre en œuvre la communication des archives électroniques et leur valorisation
auprès des chercheurs et du public
Participer à la définition des orientations stratégiques du service d’archivage numérique
(élaboration d’une cartographie des flux, d’une politique d’archivage électronique, projet de SAE à
destination des communes…)
Participer aux missions de contrôle scientifique et technique des archives publiques
- Accompagner les archivistes en charge de la collecte des archives publiques papier pour les
archives électroniques (élaboration de tableaux de gestion, collecte, visite…)
- Sensibiliser les services publics à la gestion des données électroniques et à la notion
d’archivage électronique (formation)
- Assister les administrations pour l’intégration des impératifs d’archivage électronique dans
les projets de dématérialisation
L’archiviste en charge des archives électroniques travaillera en lien avec la Direction des
systèmes d’information et du numérique ainsi qu’avec la déléguée à la protection des données.
Connaissances
- Licence ou master 2 en archivistique
- Intérêt pour le numérique et les nouvelles technologies
- Connaissance du cadre législatif et réglementaire des archives publiques
- Bonne connaissance du fonctionnement de l’environnement de l’archivage électronique
(normes, modèles de données, formats…)
- Connaissance de l’organisation territoriale et de l’environnement institutionnel
- Connaissance des normes de description (ISAD(G), ISAAR-CPF…) et d’indexation d’archives
- Connaissances historiques (histoire des institutions)
Compétences
- Travailler en mode projet (méthodologie, rétro-planning)
- Établir et appliquer un planning
- Maîtriser des principes d’animation et de conduite de réunion, animation de groupe
- Communiquer en interne (hiérarchie, équipe, partenaires…) et en externe (partenaires,
prestataires…)
- Sélectionner, analyser et classer les documents
- Capacités d’expression écrite et orale (esprit d’analyse et de synthèse)

Qualités requises
- Sens du service public
- Autonomie et rigueur
- Sens de l’écoute et du dialogue, savoir conseiller et accompagner
- Facultés d’adaptation et de polyvalence
- Capacité organisationnelle
- Savoir coordonner et partager des objectifs
- Confidentialité

Résidence administrative : Archives départementales de la Dordogne,

9 rue Littré, 24000 Périgueux

Les dossiers de candidature (curriculum vitae complet, lettre de motivation, numéro d’offre) devront
être envoyés avant le 21 août 2022, par courriel à cd24.drh.sdcf.oe@dordogne.fr avec copie à
l’adresse cd24.archives@dordogne.fr ou à l’adresse suivante:

Monsieur le Président du Conseil départemental de la Dordogne
Hôtel du Département – Direction des Ressources Humaines –

CS 11200
2 Rue Paul Louis Courier
24019 PERIGUEUX CEDEX

Contact technique
Courriel : m.brejeon@dordogne.fr

Contact administratif
Courriel : cd24.drh.sdcf.oe@dordogne.fr

Depuis 1994, le Département de la Dordogne, a développé une politique d’aménagement du territoire basée notamment sur une contractualisation avec les communes à l’échelle de chaque canton. Cette procédure, dénommée « contrats d’objectifs » aura permis pendant plus de vingt années de soutenir l’aménagement des 557 communes du département avec la réalisation de plus de 10.800 opérations d’investissement représentant plus de 700 millions d’euros de travaux et plus de 200 millions d’euros de subventions octroyées aux communes et intercommunalités.
Pour vous accompagner, le Département de la Dordogne, dans le cadre de ses politiques d’intervention définies par des plans ou des schémas départementaux, a développé des cadres structurants d’action pour les territoires. Aussi, il s’est doté au fil du temps, d’une capacité d’ingénierie spécialisée. Celle-ci est mobilisée au service des communes et des intercommunalités pour apporter un soutien au montage des projets en lien avec les outils départementaux, qui ont aussi une forte capacité de conseil.

Zoom surLe Département engage la lutte contre la concurrence déloyale et pour des conditions de travail décentes

Lors de sa réunion de février 2017, le Conseil Départemental a manifesté sa volonté de lutter contre la concurrence déloyale dans le cadre de ses marchés publics en rappelant les entreprises à leurs obligations en matière de travail détaché.
Par définition, un travailleur détaché est "une personne issue d'un pays membre de l'Union Européenne, chargée par son employeur d'exercer ses fonctions dans un autre pays pour une durée déterminée." La Commission Européenne étudie actuellement une révision de la Directive de 1996 qui encadre en partie, le statut des travailleurs détachés afin de lutter contre les abus, les fraudes qui entachent ce secteur, et plus particulièrement contre le dumping social.

Zoom surAssises départementales 2015

illustration Assises départementales 2015

Alors que certains veulent donner à la ruralité l’image de territoires déclinants et en marge du progrès, je suis au contraire persuadé qu’un département comme le nôtre fourmille d’initiatives et de projets innovants nous permettant d’envisager sereinement l’avenir de la Dordogne. Il n’existe pas un territoire de Dordogne qui ne soit une terre d’innovation sur laquelle des porteurs de projets pensent la Dordogne de demain.

En tant que Président du Conseil départemental, j’ai pour objectif de permettre le développement de la Dordogne. Aussi, j’ai souhaité donner la parole aux Périgourdins afin qu’ensemble, nous décidions des mesures à prendre aujourd’hui pour préparer la Dordogne de demain et des priorités à fixer.
Cette grande consultation citoyenne débute aujourd’hui. Les habitants de notre département peuvent donner leur avis sur l’état actuel et le développement de notre territoire à l’aide d’un questionnaire disponible sous les formats numérique et papier, et en participant à dix réunions thématiques. Volontairement, cette consultation dépasse le cadre des compétences du Conseil départemental afin d’avoir la vision la plus large possible de ce qu’est la Dordogne aujourd’hui et de ce que nous voulons qu’elle soit dans l’avenir. J’en suis donc persuadé, les résultats de cette enquête intéresseront l’ensemble des décideurs.